Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 14:13
Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 14:12

Libbylit N°120 - Encart (Page 48)

RESISTER POUR SURVIVRE, Charles PALANT / Eric SIMARD

Collection Histoire et société

Oskar,112 pages - 9,95 €

"Je dois absolument résister, même si ma soeur et ma mère ont été gazées (...)

Sauver mon moral, refouler mes souvenirs, remettre à plus tard le deuil ... voilà désormais mon combat. Un combat pour la survie."

Charles Palant a 21 ans lorsqu’il est emmené, avec sa mère et sa soeur, à Auschwitz.

Eric Simard emprunte sa voix pour nous raconter d'une écriture simple et juste son histoire.

Une histoire faite de terreur et de deuil mais aussi d'espoir, de rêve et de volonté.

A la fin de son récit, un lexique et une série de documents permettent de mieux appréhender le texte.

A partir de 10 ans. (O.L)

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 13:16

Il faut dire et répéter ce que des hommes ont été capables de faire à d'autres hommes. Notre témoignage, à nous les survivants, doit être strict.

Il nous faut corriger les chiffres, les dates, les lieux à mesure qu'on les découvre, pour que la réalité rapportée par chacun soit la plus proche de la vérité.

Pas pour nous "victimiser", mais parce que les hommes sont la seule espèce vivante qui, au cœur de la nuit, ne cesse de croire au matin.

La mémoire des hommes est ce qu'ils ont su accomplir pour sortir des ténèbres.

C.P -Résister pour survivre-

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 09:59

Dimanche 7 juin 2015

Lecture d’extraits du livre : Je crois au matin de Charles Palant, par Stéphane Freiss, comédien. Musique par l’Ensemble K avec Élodie Haas, violon, Magali Foubert, alto, Thérèse Meyer, violoncelle, et Mélanie Gardyn, soprano.

Voir le programme : http://www.memorialdelashoah.org/files/DEPLIANT_SalonDuLivre.pdf

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 13:46

Le 22 avril 2015 à 20H50 sur la chaîne de télévision D8, l'émission de Guy Lagache, "Histoire interdite" comportera un documentaire sur la seconde guerre mondiale, consacré à l'ascension d'Hitler.

La narration sera assurée par Pierre Lescure, avec un témoignage de Charles Palant.

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 12:50

L’ouvrage présenté est destiné aux collégiens et lycéens en prévision des anniversaires qui marquent les premiers mois de 2015 : libération des camps nazis et victoire des Alliés sur l’Allemagne hitlérienne. Les premières lignes du récit évoquent le moment dramatique de l'arrestation à leur domicile de Charles Palant avec sa mère et sa soeur.

Il est 8 heures du matin, ce 17 août 1943, quand
des hommes frappent à la porte de l’appartement que
j’occupe à Lyon avec ma mère et ma soeur. Ils crient :
— Gestapo ! Police secrète allemande !
Je mène des activités de résistant et je viens d’être
dénoncé. Maman lâche ces mots :
— C’est la fin de notre vie.

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 14:31

Entre biographie et mémoires, Charles Palant choisit bien sûr la seconde forme : pas question de parler de sa vie sans témoigner de son époque. Au fond, son vécu n’est que l’alibi pour parler de la grande histoire et de ses virages les plus sévères. Je l’ai d’ailleurs compris très vite, témoigner de l’extermination des Juifs n’est pas uniquement, pour Charles Palant, raconter les années de déportation. Procéder ainsi confinerait au voyeurisme. Rendre compte de la réalité de la Shoa, c’est la remettre dans une perspective historique qui évite de la considérer comme le point culminant de la dramatique histoire des Juifs. La Shoa n’est pas la preuve de la malédiction d’un peuple, mais l’un des instruments du plan expansionniste d’un régime fasciste s’appuyant sur des thèses racistes.

C’est ce crime et les circonstances qui l’ont autorisé, et pas seulement le drame et les douleurs, qu’il ne faut pas oublier.

Je crois au matin, pages 31et 32

extrait de l’introduction

de K. Mauvilly-Graton

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 14:23

Au cours d’un débat dans un lycée, une élève de classe terminale interroge Charles Palant ;

"Etiez-vous croyant avant d’être déporté ? Avez-vous rencontré Dieu dans les camps ?..."

 

Ch. P. : « Je crois fermement à l’au-delà. Si je ne croyais pas aussi fermement à l’au-delà, je n’aurais probablement pas le courage, ni la force de venir devant vous pour arracher à mon passé douloureux les souvenirs qui sont les miens. L’au-delà auquel je crois, c’est vous, les garçons et les filles d’aujourd’hui, vous, les hommes et les femmes de demain qui devrez - sans distinction de chapelle - élargir et prolonger les pistes que vos prédécesseurs ont ouvertes vers plus de justice, plus de liberté, plus de tolérance entre les hommes, plus d’amitié entre les peuples ».

Je crois au matin, pages 283 et 390

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 15:49

Ma dernière rencontre avec Stéphane Hessel date du 10 décembre 2012, jour anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée à Paris en 1948 par l’Assemblée générale des Nations Unies. Madame Taubira, garde des sceaux, avait invité la Commission nationale consultative des droits de l’homme au ministère de la Justice, place Vendôme. La ministre allait remettre le Prix des Droits de l’homme de la République française à cinq lauréats étrangers désignés par la CNCDH pour le bon combat qu’ils mènent, non sans périls parfois, dans leurs pays respectifs.

 

Stéphane Hessel, que nous savions fatigué, était là, élégant, souriant répondant avec sa coutumière gentillesse aux salutations de chacun. Nous étions tombés dans les bras l’un de l’autre. N’étions nous pas lui et moi deux rescapés de Buchenwald, de surcroit nonagénaires.

 

Dans cette belle assemblée où les invités se tenaient debout, les huissiers nous avancèrent deux confortables fauteuils! Madame Taubira nous cita élogieusement dans son discours d’accueil. On nous fit la fête. A Stéphane Hessel surtout. Mais à moi aussi. Questions, réponses, et bons mots fusaient dans la bonne humeur générale.

 

Stéphane Hessel avait apporté son soutien au MRAP dès les premières années du Mouvement. Plus tard j’ai voisiné avec lui à la Commission des droits de l’homme. C’était un bonheur d’entendre ses interventions toujours lumineuses et écoutées respectueusement par tous.

 

Je lui avais soumis le manuscrit de mon ouvrage Je crois au matin. Je lui demandais quelques lignes de préface. Avant une semaine l’ambassadeur de France m’adressa les trois pages si belles qui honorent mon livre. J’en extrais ces lignes : Charles Palant, de cinq ans mon cadet, est un camarade dont je me sens très proche, comme moi Français et de parents étrangers, comme moi juif sans avoir absorbé une culture qui nous aurait enfermés, comme moi horrifié par la montée du fascisme en contradiction avec notre attachement indéfectible à la justice et à la liberté. Il a comme moi été arrêté, déporté, réduit en esclavage et il a vu triompher autour de lui la brutalité et la mort.

 

Stéphane Hessel est mort. Le départ de ce grand citoyen du monde, engagé dans tant de justes combats, a été ressentie partout avec émotion dans l’opinion publique, y compris par ceux qui ne partageaient toutes ses options. Solennels, émouvants les hommages sont venus de tous les bords*.

 

Adieu Stéphane Hessel, cher grand ami.

Charles Palant

18 mars 2013

*De tous les bords? Non. Car il s’est trouvé quelques personnages dérisoires et mesquins pour tenter « d’ excommunier » Stéphane Hessel. Tout comme en 1656 la synagogue d’Amsterdam avait excommunié Baruch Spinoza qui avait énoncé le précepte : ne pas pleurer, ne pas s’indigner, comprendre! Décidément les ayatollahs sont de tous les siècles et de tous cultes. Ch. P.

 


Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 12:33

REDIFFUSION

 

Au plateau des Glières le discours de Charles Palant a tellement ému la foule que l'émission "Là-bas si j'y suis " du 14 et 15 mai 2013 sera re-diffusée mercredi 1er et jeudi 2 Janvier 2014 à 15H.

 

Nous comptons sur vous !

 


Couverture1 Livre

 

 

 

 

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Charles Palant
  • : Articles de presse, livres, interviews radio et télévision, parcours militant, déporté-résistant à Auschwitz et Buchenwald, fondateur du MRAP, membre de la Commission Nationale Consultative des droits de l'Homme (CNCDH)
  • Contact

Recherche

Liens