Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 14:31

Entre biographie et mémoires, Charles Palant choisit bien sûr la seconde forme : pas question de parler de sa vie sans témoigner de son époque. Au fond, son vécu n’est que l’alibi pour parler de la grande histoire et de ses virages les plus sévères. Je l’ai d’ailleurs compris très vite, témoigner de l’extermination des Juifs n’est pas uniquement, pour Charles Palant, raconter les années de déportation. Procéder ainsi confinerait au voyeurisme. Rendre compte de la réalité de la Shoa, c’est la remettre dans une perspective historique qui évite de la considérer comme le point culminant de la dramatique histoire des Juifs. La Shoa n’est pas la preuve de la malédiction d’un peuple, mais l’un des instruments du plan expansionniste d’un régime fasciste s’appuyant sur des thèses racistes.

C’est ce crime et les circonstances qui l’ont autorisé, et pas seulement le drame et les douleurs, qu’il ne faut pas oublier.

Je crois au matin, pages 31et 32

extrait de l’introduction

de K. Mauvilly-Graton

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles Palant - dans Textes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Charles Palant
  • : Articles de presse, livres, interviews radio et télévision, parcours militant, déporté-résistant à Auschwitz et Buchenwald, fondateur du MRAP, membre de la Commission Nationale Consultative des droits de l'Homme (CNCDH)
  • Contact

Recherche

Liens